samedi 21 novembre 2015

Légationville - China Miéville


Pour ce roman, China Miéville nous entraîne sur Arieka, planète du fin fond de l'espace où vivent en harmonie les Ariekans, diverses autres races extraterrestres et quelques humains. Ces derniers sont regroupés au sein de Légationville, enclave humaine au sein de la planète et comptoir commercial.
Les Ariékans, appelés de manière respectueuse Les Hôtes, ont un Langage particulier. Ils parlent simultanément par deux bouches et n'expriment que des réalités existantes ou ayant existé. Il ne connaissent ni le mensonge ni la conceptualisation. De même, ils ne comprennent que les personnes s'exprimant par deux voix simultanées. Pour communiquer avec les Hôtes, les Hommes ont créé des Légats, paires de clones humains vivant en symbiose, parlant en deux voix synchronisées mais ne faisant qu'une pour les Hôtes. Ces Légats sont les ambassadeurs et l'interface indispensable à la communication entre les Ariékans et les Légationvillois. L'arrivée d'un nouveau Légat, Légat différent et improbable va remettre en cause l'ordre établi et l'existence même du Langage Ariékan.

Autant le dire tout de suite, ce roman n'est pas dès plus facile à appréhender. Inventivité et créativité sont au rendez vous, il est parfois difficile de s'y retrouver. Dans cet univers tout est nouveau, du langage à la technologie, de la physiologie à l'architecture vivante... le tout enrobé de néologismes et d'un vocabulaire riche, il faut être patient pour pouvoir s'immerger complètement.
La première moitié du roman, plutôt lente, alterne entre le passé et le présent pour nous permettre de nous approprier cet univers en nous amenant tranquillement à l'intrigue principale. Cette première partie est un pur moment de plaisir. Dans la seconde partie, cela s'accélère un peu avec une narration plus linéaire jusqu'au dénouement final un peu rapide qui laisse un petit gout d'inachevé.

Après The City & The City que j'avais adoré, Légationville est mon second Miéville. Encore une bonne pioche, même si ça pêche un tout petit peu au niveau de l'intrigue, l'univers décrit est tout simplement bluffant, époustouflant. L'auteur nous interpelle sur la relation entre le langage et la pensée, nous fait réfléchir sur le pouvoir. Un roman novateur dont je me souviendrai longtemps avec des images très fortes. 


NB : Livre offert par Fleuve Editions, merci à eux.

Les avis de Gromovar, Cédric, Lorhkan.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire