lundi 12 février 2018

Artémis - Andy Weir


Opération marketing... quand on regarde rapidement cette couverture, la seule chose que l'on voit sont ces lettres jaunes sur fond noir "Seul sur Mars".  Sûrement un produit d'appel intéressant pour l'éditeur qui espère surfer sur les bonnes ventes du précédent livre d'Andy Weir et surtout sur son adaptation cinématographique qui a cartonné. Puisque l'on parle cinéma, la quatrième de couv' annonce que les droits de ce nouveau roman ont déjà été acquis. On va donc en déduire que l'auteur est un excellent scénariste, mais comme romancier ?

Je ne vais pas maintenir le suspense très longtemps, ce roman est bourré de défauts mais il est terriblement efficace et je l'ai dévoré en quelques jours. Dans un futur proche, les hommes ont colonisé la Lune, y ont installé une base permanente, Artemis, où 2000 âmes y vivent et y travaillent. Une centrale nucléaire pourvoit à l’énergie et à l'apport d'oxygène (je vous laisse découvrir le fonctionnement que l'auteur se fait un plaisir de détailler !). Le tourisme est l'un des piliers de la station lunaire, les Terriens fortunés peuvent aller quelques jours sur Artémis, visiter le site d’atterrissage d'Apollo 11 et vivre une expérience inoubliable. Le récit s'articule autour de Jasmine (Jazz) Bashara, une native d'Artemis, coursière qui arrive à importer discrètement de la Terre quelques produits illicites. Ses activités de contrebande et son besoin d'argent vont l'amener à mettre en danger la station et prendre part à une conspiration qui la dépasse...

Comme dans Seul sur Mars, Andy Weir s'applique à rendre crédible son histoire, son univers. Avec un luxe de détails, il nous explique comment une société de 2000 habitants peut vivre en vase clos (énergie, oxygène...) L'auteur semble s'être très bien documenté sur la faisabilité d'une telle base. Les premières pages sont d'ailleurs très visuelles et on s'identifie immédiatement aux Artemisiens, on ressent la difficulté de vivre là haut et la claustrophobie ambiante. 

Passé ces pages de présentation, on rentre proprement dit dans l'intrigue. Et c'est là que le bât blesse, c'est assez simpliste, cousu de fil blanc et très classique... mais l'écriture fluide, vive avec des rebondissements bien amenés fait du récit un excellent page-turner. Autre souci, les personnages sont assez caricaturaux, les rapports humains manquent sincèrement de subtilité. Et comme dans son précédent roman, la fin est "trop", trop invraisemblable, infinissable avec des retournements de situation à n'en plus finir, ça fera sûrement de belles images sur le grand écran mais la crédibilité en prend un coup.

En résumé, Artemis est un thriller très classique qui n'a comme seul élément science-fictif que son lieu d'action : la Lune. L'auteur en profite pour nous faire partager sa passion de l'espace et son envie de colonisation de notre satellite. Personnages caricaturaux, intrigue légère et fin hollywoodienne sont les ingrédients du récit. De quoi rebuter et pourtant ça marche, c'est efficace : un livre de divertissement, de grand spectacle que l'on referme le sourire aux lèvres, un véritable plaisir de lecture. Pas grand chose à ajouter, si ce n'est que je lirai avec plaisir le prochain roman d'Andy Weir.

18 commentaires:

  1. Bon, je ne vais donc pas boudé mon plaisir. Du tout!
    Merci, moi qui hésitais un peu... maintenant c'est j'ai envie de le lire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu ne sera pas déçue et que comme tu vas apprécier le voyage...

      Supprimer
  2. Je sais que les avis étaient mitigés mais je suis aussi fan des page turner donc je vais tenter le coup aussi, même si je suis prévenue dés défauts :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est efficace et si tu cherches du divertissement sans prise de tête avec des rebondissements et un sens aigu du grand spectacle, ce roman est pour toi ! ;-)

      Supprimer
  3. Suite aux retours anglo-saxons, je m'étais convaincu que ce n'était pas la peine de le lire et qu'il n'était pas à la hauteur de Seul sur Mars. Et maintenant, après avoir lu ta chronique, je suis presque prêt à lui donner sa chance. Je ne sais pas si je dois te remercier, vil tentateur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les 2 livres ont le même gros défaut : le "Trop", on sent que le but du livre n'est pas forcement le roman mais son adaptation.
      Le premier était originale, celui-ci beaucoup moins et je pense que tu devrais attendre d'autres avis avant de te lancer ;-)

      Supprimer
  4. Tu m'avais dit sur un forum que ce roman était parfait pour l'apéro, je viens donc de sortir les caouétes et le jaune ! Cependant, comme il me faudra tout de même quelques heures pour finir le livre, j'ai peur de le fermer en état d'ivresse très avancée. Et comme disait l'autre : Santé mais pas des pieds.
    (je suis déjà au 4ème jaune, mon état explique mon commentaire)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Curieux de voir ta chronique après toutes ces cahouètes ingurgitées ! Bonne lecture et à chaque soudure un petit jaune. ;-)

      Supprimer
    2. Malgré mon ivresse, mon avis est sans appel : bouze immonde.
      Tu as su te laisser emporter par le grand spectacle, je suis resté sur la terre ferme.

      Supprimer
    3. Parce que tu attendais un roman de SF, alors que ce n'est qu'un thriller de divertissement.

      Supprimer
  5. Super chronique!
    J'aime beaucoup ton avis qui explique les défauts du livre tout en nous donnant envie de le lire ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, c'est parce que j'ai aimé le livre malgré ses défauts. Les charmes de la lecture... lol

      Supprimer
  6. Au final il a l'air d'être exactement dans la même veine que Seul sur Mars, je garde ça dans un coin de ma tête quand j'aurais envie d'un bon page-turner.

    RépondreSupprimer
  7. Pas mieux qu'au-dessus, visiblement c'est la réplique de Seul sur Mars, qui avait aussi ses défauts, mais qui marchait bien en page-turner :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère par contre que pour son prochain roman, l'auteur se renouvellera sinon nous allons nous lasser.

      Supprimer
  8. Les bouquins ne me font pas envie, mais j'avais bien aimé le premier film.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux pas te dire, je n'ai pas vu le film ! ;-)

      Supprimer