mardi 20 mars 2018

The Expanse 2. La guerre de Caliban - James S.A. Corey


Commencé en début d'année, j'ai enfin fini le second tome de la saga de James Corey : The Expanse. Ce second opus, La guerre de Caliban est un beau et gros pavé de six cent et quelques pages qui commence tambour battant mais qui sur la longueur s’essouffle un peu. 

C'est toujours difficile de présenter les suites d'un roman sans dévoiler l'intrigue du ou des épisodes précédents. Je vais donc m'abstenir de vous présenter les fils conducteurs du récit. Nous retrouvons une partie des protagonistes et l'histoire est dans la continuité du premier tome. Il est donc préférable de commencer par lire L'Eveil du Léviathan

La construction du roman est identique au premier volet de la série : chaque chapitre tourne autour d'un personnage. Dans le premier opus, nous avions alternativement les points de vue de Holden et de Miller. Ici, la galerie de personnages s’étoffe et c'est maintenant pas moins de cinq protagonistes que nous suivons. Malheureusement, le procédé utilisé fait que nous revoyons la même scène sous un autre angle sans vraiment amener d'éléments nouveaux. Ce qui aurait dû apporter du rythme au récit le freine complètement.

Les personnages étant beaucoup plus diversifiés, aussi bien dans leur fonction que dans leur psychologie, un certain renouveau apparaît. Cela se ressent au niveau de l'intrigue avec un peu moins d'action et beaucoup plus de politique et de diplomatie. Mais ne vous inquiétez pas, l'action est toujours là, bien présente, les fans du genre ne seront pas déçus. 

Alors pourquoi ai-je mis autant de temps à le finir ? Un poil caricatural, un peu trop manichéen et surdosé à la testostérone, tout ce qui me plaisait il y a quelque temps me lasse aujourd'hui. Je n'ai pas trouvé le renouvellement espéré. Cela reste un excellent space-opéra qui ravira les inconditionnels du genre, je n'en doute pas. Et s'il fallait résumer ce roman en un seul mot, ce serait efficacité.


Apophis, Lorhkan, Lune ou Le Lutin ont été beaucoup plus convaincus que moi...


2 commentaires:

  1. je te suis complétement sur ce tome. C'est bien simple l'ai cessé de lire la série. Pourtant l'aspect politique qui est ajouté et les différents intervenant me plaisaient mais trop de redondances, trop hollywoodien quelque part.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est étonnant que tu ne poursuives pas l'aventure, c'est pourtant ton domaine de prédilection.

      Supprimer