jeudi 26 avril 2018

TAG : 6 livres à découvrir en attendant l'été...


En fin d'année dernière, je me plaignais du manque de visibilité sur les sorties de début 2018. Néanmoins, 10 livres avaient retenu mon attention pour les quatre premiers mois de l'année. 
Pour ce second quadrimestre je n'ai retenu que 6 livres, là encore, pour juillet et août la communication des éditeurs est quasi nulle donc difficile de se projeter.




Dernières fleurs avant la fin du monde de Nicolas Cartelet chez Mü Editions : un roman qui tourne autour de la disparition des abeilles. Après avoir apprécié le roman de Maja Lunde sur le même thème, je suis tenté.

Tous les oiseaux du ciel de Charlie Jane Anders chez J'ai Lu : j'avais repéré ce livre chez Gromovar.

Machine de guerre de Paolo Bacigalupi publié Au Diable Vauvert : retour dans l'univers des Ferrailleurs des mers avec ce troisième tome. J'avais apprécié les deux premiers... alors continuons !

Autonome d'Annalee Newitz dans la Collection Lunes d'Encre chez Denoël : roman qui semble assez clivant, espérons que je me retrouve du bon coté mais je suis curieux.

Nous sommes Legion (nous sommes Bob) de Dennis Taylor chez Bragelonne : sûrement le roman sur lequel j'ai le plus de doute, j'attendrai les premiers retours avant de me lancer.

Le Fini des Mers de Gardner Dozois dans la Collection Une Heure Lumière du Bélial : pas beaucoup d'infos sur ce titre mais comme c'est une série qui me va, je vais continuer l'aventure.


Et rendez vous en août prochain pour les sorties de la rentrée... 


Notre Lutin Apiculteur a trouvé d'autres pépites ! Et vous ? ;-)


10 commentaires:

  1. Alors moi... Le chant du coucou de Frances Hardinge chez L'Atalante (En 1923, en Angleterre, Triss, 11 ans, reprend connaissance suite à une noyade à laquelle elle a échappé. Elle est obsédée par sa mémoire défaillante et par un lourd sentiment de culpabilité. Peu à peu, elle plonge dans son histoire familiale et s'interroge sur sa réalité. Un roman à la frontière du fantastique qui évoque les conflits de générations.)
    Et puis Le Reich de la Lune de Johanna Sinisalo chez Actes Sud (Durant la Seconde Guerre mondiale, des nazis se sont exilés sur la Lune. Depuis, la Terre a été ravagée par une guerre nucléaire. En 2047, les nazis souhaitent reconquérir la planète pour se venger, mais ils se heurtent à un nouveau monde changé par la révolution numérique.)
    Puis of course Des Sorciers et des hommes de Thomas Geha (Sur la Grande île de Colme, le quotidien du guerrier Hent Guer et du sorcier Pic Caram, deux êtres dépourvus de toute morale, se partage entre beuveries, vols et bagarres. Mais un matin, après une soirée bien arrosée, le premier constate impuissant la disparition de son partenaire de crime.)
    Trop de lectures pas assez de temps !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu le Sinisalo mais je suis allergique à tout ce qui touche la seconde guerre mondiale ! Les deux autres ne sont pas mas "came".
      Merci ;-)

      Supprimer
  2. Rien repéré, mais pas cherché non plus !

    Par contre j'ai trouvé ça qui pourrait t'intéresser dans la critique Une histoire des abeilles sur le blog du Bélial :
    "Dans le même genre, on conseillera un roman qui, lui, prenait à bras-le-corps l’ensemble des conséquences de la disparition des abeilles : Le Sang des fleurs, de la finlandaise Johanna Sinisalo (au passage, on se demandera par quel hasard les deux romans traitant de ce sujet sont signés de deux femmes scandinaves), à côté duquel Une histoire des abeilles paraît bien faible d’un point de vue conjectural."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai repéré le Sinisalo mais j'attends une version numérique abordable ou une disponibilité dans une des médiathèques que je fréquente. ;-)

      Supprimer
  3. Les prochaines sorties que je guette son surtout de l'urban fantasy et je pense que ce n'est pas trop ton genre de lecture ;)
    Sinon, celles que j'attends le plus sont en fin d'année : le tome 3 de la trilogie des trois corps de Liu Cixin et les nuages de magellan, un space opera d'Estelle Faye !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison l'Urban Fantasy n'est pas mon trip.

      Et la fin de l'année s'annonce riche en livre intéressant avec entre autre la nouvelle collection de Gilles Dumay : Albin Michel Imaginaire.

      On en reparlera bien assez vite. :-)

      Supprimer
    2. C'est vrai il faut que je regarde leur programme !

      Supprimer
    3. Le blog tenu par GD : http://blog.albin-michel-imaginaire.fr/

      :-D

      Supprimer
  4. Lol, moi ce que j'aime bien c'est qu'en général l'été il y a moins de sorties, ça me laisse l'illusion de pouvoir rattraper un peu mon retard de lecture ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je déteste ces mois sans sortie... abondance de livres ne nuit pas ! :-D

      Supprimer