mercredi 18 avril 2018

Vostok - Laurent Kloetzer


Certaines chroniques sont plus faciles à écrire que d'autres. Il faut juste trouver l'angle d'attaque ou arriver à mettre ses idées au clair. Et ici, j'ai beaucoup de mal. Après avoir lu et apprécié Issa Elohim, j'ai décidé de poursuivre ma découverte de l'oeuvre de Laurent Kloetzer avec Vostok. Et le constat est mitigé, ce livre possède  plusieurs facettes qui m'ont procuré des sentiments diamétralement opposés.

Vostok est une ancienne base russe posée en plein cœur de l’Antarctique, laissée à l'abandon depuis une vingtaine d'années. Une groupe de mafieux Sud-Américain avec l'aide d'un des derniers scientifiques ayant séjourné à Vostok se rend sur la base pour récupérer une information essentielle à son business. Le climat extrême et les difficultés relationnelles entre les membres de l'expédition vont rendre ce séjour chaotique...

Vostok aura été pour moi un voyage en trois temps. Tout d'abord interrogatif quand la première partie d'un livre supposé se passer en climat polaire se déroule sur les côtes chiliennes dans un avenir proche et passablement dégradé. Laurent Kloetzer prend son temps pour nous présenter les différents protagonistes. Cette mise en route en douceur est prenante et laisse présager une intrigue passionnante. Arrivé au cœur de l’Antarctique, le livre devient magique. En tournant les pages, on ressent le froid et la claustrophobie ambiants. La vie en autarcie, les difficultés continues pour survivre et faire tourner la base sont retranscrites avec minutie. C'est de loin l'atout de ce livre, on a du mal à se sortir du récit, à chaque page tournée notre esprit s'enfonce un peu plus profondément sous les glaces. Rarement j'ai lu un livre aussi immersif (peut-être est-ce dû à la réalité du lieu, des faits... !) Les personnages sont parfois un peu trop caricaturaux et la protagoniste principale, une jeune fille, est un peu trop "forte" pour une gamine de son âge mais cela reste un détail. Là où le bât blesse est dans l'élément science-fictif et la présence de ce Ghost (je vous laisse découvrir cette particularité du roman !). Un petit côté fantastique qui pour ma part ne m'a pas emballé et du coup la dernière partie du récit est un ton en-dessous.

De Vostok, je retiendrai surtout le côté historique sur lequel se base le récit, on voit que Laurent Kloetzer s'est très largement documenté sur les expéditions scientifiques en Terre australe et cela donne une écriture fluide et immersive. Bien que moins emballé pas les éléments fantastiques, ce roman est au final une belle découverte qui m'incite à poursuivre les lectures de l'auteur, en particulier Anamnèse de Lady Star.


Just a Word y voit un grand livre, Lorhkan le recommande chaudement, Mon ami canin ne sait toujours pas ce qu'il en pense et Lune veut le mettre entre toutes les mains



8 commentaires:

  1. Je me place aussi du côté des personnes l'ayant trouvé très très bon.
    Bon courage pour "Anamnese", en te souhaitant d'y accrocher : il est plus ardu que "Vostok", à peu près à tout point de vue, et apporte surement des avis plus tranchés. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu qu'il était plus clivant et moins facile d'accès... je n’ai pas l'intention de le lire de suite.
      Wait and see !

      Supprimer
  2. Bien aimé pour ma part (l'expédition donne tellement envie de visiter les pôles) mais la dernière partie m'a laissée assez perplexe. Comme j'avais pataugé aussi sur la fin de Cleer je me garde prudemment de lire Anamnèse pour le moment...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas lu Cleer mais j'ai vraiment envie de lire autre chose de l’auteur, je trouve son écriture très agréable.

      Supprimer
  3. Deux ans plus tard, me reste aussi ce sentiment mitigé : une belle plume, mais une construction assez bancal, bien que je comprenne les intentions de l'auteur.
    La partie mystico-fantastique par contre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme toi, je n'ai pas adhéré au "Ghost"... encore une fois nous nous retrouvons :-D

      Supprimer
  4. Je n'ai encore jamais lu cet auteur mais Anamnèse de Lady Star est en haut de ma wish list

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ose pas le lire, envie mais un peu peur !

      Supprimer